Photofestival 2021 – Tiina Itkonen

Tiina Itkonen – « Piniartoq – Groenland »

 

Piniartoq signifie chasseur en groenlandais. Ces images de chasseurs et de leurs habitats ont été réalisées dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire visant à documenter la vie traditionnelle des chasseurs de l’Arctique, pour comprendre comment elle est affectée par le changement climatique sur cette terre glacée du bout du monde, au Groenland.

Les Inuits ne sont plus si nombreux à parcourir ces immenses étendues sauvages. Mais ils sont toujours là. Historiquement, les Inuits étaient un peuple de chasseurs nomades. De nos jours, la plupart sont devenus sédentaires.

Les Inuits de l’Est et du Nord-Ouest du Groenland tirent leurs revenus de la mer en pêchant ou en chassant des mammifères marins. La glace de mer s’amincit chaque année et la pêche et la chasse sur la glace de mer deviennent plus difficiles. Nombreux chasseurs et pêcheurs ne sont plus en mesure de maintenir leur mode de vie traditionnel. Ils sont obligés de quitter leur domicile avec leurs familles et de déménager en ville pour chercher un autre travail. En conséquence, Dans les colonies de plus en plus de maisons sont abandonnées.

10% de la glace de mer disparaît par décennie et l’Arctique devrait devenir largement libéré de glace en été d’ici 2040. Si toute la calotte glaciaire du Groenland fondait, le niveau de la mer augmenterait de sept mètres et mettrait en danger plusieurs villes de bord de mer dans le monde. Pour éviter une catastrophe mondiale, nous devons tous lutter contre le réchauffement climatique pour sauver ce fragile environnement arctique.

 

© Tiina Itkonen
Maison, Kuummiut, Groenland – 2015

 

© Tiina Itkonen
Maison de Qaerngaaq, Savissivik, Groenland – 2016

 

© Tiina Itkonen
Olennguaq, Savissivik, Groenland – 2018

 

© Tiina Itkonen
Qaanaaq, Nord-Ouest ‬Groenland – Octobre 2018

 

© Tiina Itkonen
Coucher du soleil, Savissivik, Groenland – Avril 2016

 

Biographie

Tiina Itkonen née en 1968, vit et travaille à Helsinki, Finlande. Elle est diplômée de la Turku School of Art and Communication (rebaptisée Arts Academy of Turku) en 1995 et de l’Université d’Art et de Design d’Helsinki (rebaptisée Aalto University) en 2002.

Depuis 1995, Itkonen se rend régulièrement au Groenland pour photographier le paysage polaire et ses habitants. Elle a parcouru plus de 1500 kilomètres le long de la côte ouest du Groenland en traîneau à chiens, en traîneau à chiens, en voilier, en hélicoptère, en petit avion, en cargo et en pétrolier et en chemin, passer du temps dans de petits villages et apprendre à connaître le peuple groenlandais.

Le travail de Tiina Itkonen a été exposé dans des salles internationales dont la 54e Biennale di Venezia; 17e Biennale de Sydney; Musée Albert Kahn, Paris; Musée d’Anchorage, Alaska, Musée national danois de la photographie, Copenhague; Kunstmuseum Wolfsburg et Ludwig Museum, Coblence.

Ses œuvres figurent dans des collections telles que le Moderna Museet, Suède; Collection DZ-Bank, Allemagne; Statoil Collection, Norvège; Anchorage Museum, Alaska, Helsinki City Art Museum, Finlande ainsi que de nombreuses collections privées à travers l’Europe, les États-Unis et l’Asie.

Le premier livre d’Itkonen, Inughuit, une sélection de photographies de la vie des Inughuit, les habitants les plus septentrionaux du monde, a été publié en 2004. Son deuxième livre Avannaa, sur les paysages du Groenland, a été publié en 2014 par Kehrer Verlag. Tiina Itkonen a été finaliste aux Rencontres Photographiques des Amis du Musée Albert-Kahn 2020.